Merci la Moselle.

La généalogie fait voyager, dans les villages, les noms, les métiers... Ce patronyme l'illustre bien.

Anne-Marie Kirschner est mon premier bourgeon pour cette branche qui pourrait bien être de cerisier.

En effet en regardant les ouvrages d'onomastiques (études des noms des noms propres) ce nom a deux origines possibles selon son orthographe.

Mais, je vous en reparlerais probablement en o (et non en off), si nous ne sommes jamais sûr d'une source onomastique, nous sommes encore moins sûr de l'orthographe.

Bref, Kirch en allemand signifie église et Kirchner sacristain, celui qui travaille dans l'église.

Mais Kirsch, avec son petit s en plus c'est la cerise, et Kirschner le producteur ou le vendeur de cerises.

A voir donc, d'autant que comme Anne-Marie Kirschner est la grand-mère d'Anne Catherine Becker d'ont j'ai parlé en A, je viens juste de consolider ces rameaux et dois remonter son ascendance. Grâce à GeneaNet j'ai quelques pistes qu'il me reste à confirmer mais les archives en ligne de Moselle ne sont pas encore complètes. Les villages (Lixing-lès-Saint-Avold ou Saint-Avold) d'où proviennent nos sacristains marchands de cerise ne sont pas encore disponibles. Et je dois avouer que la belle ville de Metz n'arrive pas en tête de ma liste de destinations généalogiques, d'autres dossiers me font de l'oeil.

Mais si les pistes se confirment quelques nouveaux métiers viendront compléter ceux déjà exercés par mes aïeux, des pâtres, un charron, un cordonnier...

Gugney-aux-Aulx - Cerisiers en fleurs

Ceci n'est pas une photographie d'un paysage mosellan,

mais une église entre deux cerisiers en fleurs me semblait être un joli clin d'oeil