Si ma généalogie était une couleur...

Il serait logique que ce soit la couleur terre comme celle qu'un grand nombre de mes ancêtres ont travaillé. Mais quelle terre ?

Les terres Rouges qui ont donné leur nom à plusieurs lieux-dits et par extension de toponymes sont devenus anthroponymes et donc patronymes tels Fontrouge ?

Les terres grasses et noires bénies par le laboureur et le brassier ou les plus pauvres tirant vers le beige ou le jaune qui ont tant fait suer le bordier et le métayer ?

Au niveau ras de terre ou pragmatique ce pourrait être rouge, vert foncé, marine ou jaune, comme les codes couleurs des classeurs des quatre branches de mes grands-parents, mais alors il me les faut toutes et arc-en-ciel, est-ce une couleur ?

Poétiquement ce serait la couleur des sentiments, mais cela est déjà pris.

La couleur jaune archive me conviendrait bien, qu'en pensent les tenants des archives papiers contre archives numériques et vice-versa ? Pour moi le numérique est le prolongement de la base papier et les deux plus que s´opposer se complètent. Donc  comme je ne vois pas qu'une seule teinte pour les archives dématérialisées...

Les domaines annexes dont s'enrichit une généalogie étant nombreux, cela pourrait être le sépia de certaines cartes postales, la couleur parchemin des cartes, cadastres ou terriers anciens, ou le bronze de certaines pièces.

Mais je pense que c'est l'héraldique qui va m'apporter son vocabulaire et pour la couleur de la feuille de nombreux arbres (dont les pommiers à cidre), pour l'espoir qu'apporte la recherche qui attend la découverte, pour l'espoir de la rencontre et du partage rarement déçu, pour la sonorité et le caractère mystérieux de ce terme, si ma généalogie était une couleur ce serait sinople.

File:YadBlasons-emaux-sinople.jpg