Ils sont peut être deux... Chaque fois que j'ai prononcé cette phrase cela a donné des sueurs froides à ma femme. Il y a bien sûr eu des jumeaux et des jumelles dans ma famille, mais je ne me rappelle que de deux qui soient mes ancêtres.

Pour le premier, je ne suis même pas sûr qu'il l'ait su.

Le 25 juin 1724 naissent Anne et François Brebion, Anne ne vivra que 3 semaines. François lui deviendra l'aubergiste du bourg. Deux ans plus tard François père et Julienne Bernard auront de nouveau des jumeaux Anne et Julien. La deuxième Anne ne vivra que deux semaines.

Il est vrai que les jumeaux sous l'ancien régime grossissent fréquemment les statistiques de la mortalité infantile.

François fils a épousé Marie Angélique Menand qui lui a donné une petite fille Françoise Julienne malheureusement elle ne verra pas son quatrième automne. 

Un peu plus tard  Angélique accouche une seconde fois, de Marianne... et de Jean, encore une naissance gémellaire. Peut être grâce à la bonne situation de leurs parents ces deux jumeaux (toujours hétérozygotes quand même) vivront et se marieront tous les deux, chacun de son côté bien sûr.

Les seuls jumeaux de mes sosas que je connaissent sont donc fille et père... la jumelle du jumeau.

 

02416

http://www.biusante.parisdescartes.fr/images/banque/pt/02416.jpg