Ce serait celui de son accent.

Il a la douceur rocailleuse du sud-ouest… Et plus précisément du Quercy.


Si, en Ile-de-France, ceux qui la croisent remarquent cet accent qui roule les mots, il en est tout autrement lorsqu’elle retourne sur les terres de son enfance. De fait en Quercy blanc ses concitoyens moquent gentiment son parler « pointu » de « parisienne ».


Pour moi elle a toujours le même accent… Toutefois, il est vrai, il sonne bien plus fort et plus chaleureusement quand elle revient d’avoir pris le soleil d’oc… Et plus encore lorsque nous y sommes avec elle.