30 juin 2016

C'est l'heure de dormir

Si ma grand-mère était un z, elle piquerait un petit roupillon... Zzzzz....

Ma grand-mère est active, très active. Elle est souvent debout, même à table, il faut presque la forcer pour qu'elle s'asseye puisqu'elle veut être au four et au moulin. En tout cas lorsqu'enfin elle s'est assise, elle ne le reste pas très longtemps... Au risque de s'endormir. C'est vrai quoi, si l'on s'assied c'est que l'on a rien à faire, et si l'on a rien à faire... On récupère !

Et c'est ainsi que souvent quand elle est dans un fauteuil devant la télévision j'aperçois ma grand-mère qui s'est endormie, assise là "à ne rien faire". Ou que lorsqu'elle nous emmenait au cinéma, elle ne voyait pas tout le film, parce ses yeux avaient cligné bieeeeen trop lentement....

Je ne vais pas te réveiller Mamie, mais je t'embrasse.

Posté par cedeca à 06:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


29 juin 2016

Y a t'il une question que tu n'as pas posée ?

Si ma grand-mère était un Y, il serait interrogatif...

Dans ma famille circule une expression curieux, ou curieuse comme une vielle chouette, ou, variante comme une vieille chatte. Généralement elle est pour moi, toujours curieux comme une vieille chouette, et tout aussi généralement suit un "comme ta grand-mère". Car selon la tradition familiale je tiens d'elle ma légendaire curiosité. Curiosité qui m'a amené à la généalogie, qui intéresse peu mon aïeule, mais à chacun ses plaisirs et à chacun ses centres d'intérêt et de questions.

Vous voulez tout savoir et rien payer nous dit-on régulièrement, et si je suis devenu un spécialiste du pourquoi et du comment c'est peut-être pour l'avoir entendue en faire autant...

Y a t'il une question que tu n'as pas posée ?

Oui un bon million...

Posté par cedeca à 09:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

28 juin 2016

Xiphophorus hellerii

Bon alors là normalement pour l'originalité, je devrais récupérer quelques points, a priori plus que pour la cohérence...

Parce que je sens que vous allez me demander pourquoi si ma grand-mère était un X elle serait un Xiphophorus hellerii ?

Parce que cela sonne bien... Non, parce que c'est le nom scientifique du xipho ou poisson porte épée ( en rapport avec la longue queue dorsale du mâle). Mais le rapport avec mamie ? Aimerait- elle les aquariums ?

Non pas, mais il fallait bien trouver un x à raconter et le xipho est le nom choisi pour figurer sur un jeu de domino. Domino où il faut associer une lettre de l'alphabet à un animal dont cette lettre est l'initiale.

Et ce superbe jeu de domino est un cadeau de ma grand-mère, que j'ai encore et avec lequel je joue avec mes enfants.

Parce que ma grand-mère est aussi une grand-mère cadeau.  Pas sans cesse bien sûr, pas de cadeau ostentatoire non plus, mais des cadeaux de bon goût. Avec en plus du plaisir une raison et un sens de l'esthétique. Dont ce domino...

 

Posté par cedeca à 08:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

27 juin 2016

Le bon wagon ?

Si ma grand- mère était un W, il voyagerait peut-être en wagon.

Car avant de profiter de sa retraite, ma grand-mère travaillait dans une agence de voyages... Je ne sais pas si elle s'occupait des voyages en train, je sais juste qu'elle avait des interlocuteurs dans les compagnies aériennes. Elle ne parlait pas de son activité professionnelle, et d'ailleurs parle peu d'elle en général. Je sais aussi qu'elle, que je n'ai jamais vu devant un ordinateur, s'y était bien mise pour son métier. Elle le devait, elle l'a fait, ma grand-mère s'adapte à tout, sauf à être inutile...

Enfin le wagon elle le prenait tous les jours pour aller de l'autre côté de Paris. 

Posté par cedeca à 06:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

25 juin 2016

Ven aqui petit occitan

Si ma grand-mère était un V, prononcerait-il Ven aqui !

Quand on ne fixe pas un souvenir, on lui donne l'occasion de devenir flou.

Ma grand-mère vient d'un pays d'Oc mais je ne l´ai jamais entendu parler l'occitan de chez elle. A part peut-être ce ven aqui, dont je ne sais qui c'est elle où sa sœur ou encore des souvenirs de cours d'espagnol qui me l'ont mis en tête. Ma grand-mère vient d'une région où l'on dit, même si je ne sais pas l'écrire : tu l'on que fa più più ech lo que vaï miu... Ce qui d'après  son neveu signifierait : tous ceux qui se plaignent (qui font più più) sont ceux qui vivent le plus vieux.

Ses parents et ceux d'avant parlaient une forme d'occitan dont je ne jurerais pas du nom, elle le comprenait sûrement mais ne le parle plus. Et je ne sais s'il était de lucidité l'éclair  qui a traversé mon esprit pour me mettre en tête que si je le disais aussi souvent, ce ven aqui, c'est parce que je le tenais d'elle, ou si c'est parce que cela me plaisait de le penser.

En tout cas aujourd'hui lorsque je dis Ven aqui pour appeler un de mes enfants, c'est à ma grand-mère que je pense.

Posté par cedeca à 19:25 - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , ,


24 juin 2016

Uniforme ou pas ?

Si ma grand-mère était un U, je me demande si elle porterait l'uniforme.

Comme beaucoup de provinciales, c'est en quête d'un travail que ma grand-mère est montée à la capitale. Et si je ne me trompe ses premières payes ont découlé de placements comme bonne. C'est d'ailleurs un peu grâce à cela qu'elle a rencontré mon grand-père. La mère de son futur habitait dans le même immeuble que la famille pour qui elle travaillait. Mais ce que je ne sais pas c'est si un uniforme a joué dans la rencontre avec mon grand-père.

A Paris, je ne sais pas si mamie a porté l'uniforme, mais en abordant ce thème il me revient qu'en sa campagne il en est un qui était beaucoup porté : la blouse. La blouse à tout faire, pour protéger les vêtements, porter le grain aux poules, ramener les oeufs, nettoyer ici, tenir un plat chaud. La blouse, uniforme de la travailleuse champêtre, blouse de ménagère après blouse d'écolière, blouse de fermière qui va chercher le lapin ou retourner son jardin. Retirer sa blouse c'est que l'on a fini son labeur...

 

 

 

Posté par cedeca à 18:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

23 juin 2016

Le canard fait-il le bon vivant ?

Si ma grand-mère était un T, elle sortirait une terrine de foie gras.

La France a cette particularité que d'où que vous veniez de belles traditions culinaires vous accompagnent. Ainsi pour ma grand-mère, je ne l´ai jamais vu préparer un foie gras, mais elle connaît les très bonnes adresses où en trouver du traditionnel, mais aussi du confit de canard de tout premier choix. Comme pour le vin, et le Monbazillac ou le Sauterne lui plaisent bien pour accompagner l'oie ou le canard, elle préfère la qualité à la quantité.

Ces mets ne reviennent pas régulièrement mais marquent à chaque fois un moment fort de convivialité et laissent de durables souvenirs à nos papilles et nos cervelles. Et plutôt pas de confit qu'un mauvais confit, et plutôt attendre pour en déguster que de manger du foie gras industriel.

Et devant une cuisse confite ou une tranche de ce foie, mes racines quercynoises même reviennent en bouche et je me sens chez moi.

Posté par cedeca à 21:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

22 juin 2016

Sylvestre

Si ma grand-mère était un S, il pourrait être celui de la saint mais plus probablement celui de Sylvestre.

Plus probablement parce que son nom est pas ailleurs sylvestre. Et que la saint n'a de sens que si le Sylvestre suit pour cette nuit du nouvel an.

Les premières saint-Sylvestre dont je me souvienne se passaient chez ma grand-mère... Et mon grand-père. D'ailleurs c'est étrange je parle toujours d'aller chez une grand-mère et enfants les identifications se faisaient par les surnoms des mamies... Mais passons, revenons à nos moutons qui n'avaient pas droit de séjour chez ma grand-mères et à cette dernière journée de l'année civile.

C'est donc avec ma grand-mère, entre autres, que  je franchissais ce cap symbolique de l'année. Un repas de fête, un peu de télévision, parfois un jeu sur la petite table du salon... Des couvertures pour veiller le plus longtemps possible dans la pièce et le pyjama de chez mamie. Les bisous, les chocolats à la menthe et le coup de fil des parents. Puis au dodo... sans sauter comme des diables sur le lit.... On ne le faisait pas le soir... Plus facilement dans la journée !

Bonne année mamie...

Posté par cedeca à 22:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

21 juin 2016

Les raisons de la grand-mère

Si ma grand-mère était un R elle serait raisonnable...

Parce que, oui, ma grand-mère est raisonnable, parfois même un peu trop... Certains diraient limite rabat-joie, mais non, uniquement dans ses mauvais jours.

Néanmoins, ce sens du devoir, du raisonnable, lui retire quelques grains de fantaisie, lui donne un peu de retard dans le décèlement de la plaisanterie.

D´un autre côté c'est hyper rassurant d'avoir quelqu'un qui a réponse à presque tout et qui a toujours une conduite réglée par la raison.

Néanmoins le futile peut être utile, l'utile n'est pas raison et le cœur à ses raisons que la raison ne connaît pas.

De mon côté, plus que ta cuisine, plus que ton ménage, ton amour m'est utile et raisonnable.

 

Posté par cedeca à 21:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

20 juin 2016

Quercynoise

Quercy serait ma grand-mère si elle commençait par un Q.

parce qu'elle a gardé la chaleur de ce pays, sa rudesse laborieuse et son sens du service à rendre.

Et parce que je ne m'y suis pas si souvent rendu mais que toujours et plus qu'ailleurs dans ce coin de France je me suis senti "chez moi".

Influence des ancêtres, j'ai peu tendance à y croire. Lieu où je me trouvais avec ma grand-mère et rencontrais de sympathiques cousins... Oui cela doit plutôt être cela... Et le coin est beau, simple et vert.

D'autant plus maintenant où ce nom d´ancienne province, romantique et sentant le médiévalisme donne des couleurs de blason à mes souvenirs.

 

Posté par cedeca à 06:35 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,