31 janvier 2018

Eutochie, Athanase, etc

Aujourd’hui nous rendons visite aux Plagnes qui pour choisir les prénoms de leur descendance ont parfois eu des fulgurances.

Génération une

La première de la famille que j’ai rencontrée est Marguerite {née en 1847 à Roquecor (Tarn-et-Garonne)}. Rien de très audacieux dans ce prénom. Elle était mariée à Jean Crayssac. Là non plus pas de trésor d’originalité. D’ailleurs il avait un voisin portant les mêmes nom et prénom né deux jours plus tôt. Du coup on l’appelait Victor en famille, cela m’a occasionné quelques belles parties de cache-cache avec lui.

Mais revenons à nos feuilles Plagnes. Marguerite est la fille unique de Marie, mère célibataire, je vous concède que l’on fait mieux niveau inventivité.

Génération deux

D’ailleurs Antoine et Marguerite Lamothe Lambert, originaires de Massoulès dans le Lot-et-Garonne, n’ont pas cherché à faire de folies dans les prénoms de leur progéniture donnés entre 1820 et 1834.

Je connais à Marie trois sœurs : Marie et deux Foy. Foy est bien un prénom qui sort des sentiers battus, mais comme c’est celui de la grand-mère paternelle, on peut parler tout de même de chemin balisé.

Les deux frères se prénomment Jean (pas de commentaire) et Sébastien ce qui n’est ni le plus rare ni le plus courant. Sébastien est le premier de la famille à être né à Roquecor. Tous les autres avant lui, à une exception près, sont natifs de Massoulès.

Génération trois

Pour la génération précédente nous avons donc Antoine fils de Foi Cassanet donc, et d’Etienne et les Etienne (ou leurs femmes) paraissent créatifs. Je n’ai trouvé que des frères à Antoine entre 1794 et 1807. Si nous avons un deuxième Antoine, un Jean et un Etienne, comme son père, qui restent dans les canons de l’époque, un petit Athanase est sorti de derrière les fagots.

Génération quatre

Pierre et Rose Massoulès sont entre 1762 et 1779 les parents d’Etienne (l’aîné né à Massels (47), commune voisine de Massoulès,) et d’Antoine, de François, de deux Foy et de Jean Crisostome qui marque tout de même un bel effort.

Génération cinq

Nous pourrions dire que Jeanne Gari et Etienne, les parents de Pierre et de sa sœur Catherine avaient fait choix de prénoms traditionnels s’ils n’avaient donné Eutochie Elisabet comme noms de baptême à leur fille aînée.

 

Prénoms de Saintes et de Saints

Eutochie serait la troisième fille de Sainte Paule dame romaine devenue abbesse du monastère de Béthléem et influencée par Saint-Jérôme qui écrivit des lettres à Sainte Paule et à sa fille

Athanase est devenu patriarche d’Alexandrie et l’un des pères de l’Eglise antique. Grand théologien il écrivit beaucoup sur la divinité du Christ et combattit donc l’arianisme qui plaçait le fils de Dieu à un niveau inférieur que son père.

Jean Chrysostome, Jean «  Bouche d’or » fut évêque de Constantinople et docteur de l’Eglise,

Tous ses prénoms sont fortement marqués religieusement et évoquent des saints des V et VI siècle, c’est indéniablement cette même religiosité qui a du présider au choix de Foy comme prénom. Les prêtres et curés de la région ont-ils également influencé les familles. Dans cette même région on trouve quelques Quitterie du vocable de l’Eglise de Massels. Quitterie, comme Foy, fut une vierge martyre.

Sources :

Volume 4 de Biographie universelle, ou, Dictionnaire historique: depuis le commencement du monde jusqu'à nos jours, Charles Weiss

https://nominis.cef.fr

 

 

Saint Athanase 01492