Rivière française

Elle prend sa source en Moselle où elle arrose Dabo, Hommert, Haselbourg, Garrebourg, Saint-Louis, Henridorff, Lutzelbourg, Danne-et-Quatre-Vents et conflue avec la Moder dans le Bas-Rhin où elle baigne les rives de Saverne, Monswillern Steinbourg, Dettwiller, Wilwisheim, Hochfelden, Schwindratzheim, Waltenheim-sur-Zorn (la bien nommée), Wingersheim, Krautwiller, Brumath, Geudertheil, Weyersheiln Rhorwiller et enfin Herrlisheim.  

En reprenant la liste des communes, je m'aperçois que je ne retouve pas le nom d'une commune de mes ancêtres et que j'ai mal pris mes notes pour ce Z.

A priori ni la Sorr jaune ni la Zorn (ancien Sorr) blanche qui la forme en confluent ni la Zinsel du Sud qui est son affluent ne traverse un territoire foulé par mes ascendants connus.

Je ne regarde pas les autres affluents le Baerenbach, le Mosselbach et le Rhorbach, et je vais donc me tourner vers une autre bataille, à Saverne, pour  situer un de mes aïeux sur le cours de cette rivière.

Jean Berger, "Lorain", était depuis 6 ans grenadier dans le régiment d'Alsace, compagnie de Bernsold. Il est reçu à l'Hôtel des invalides le 3 février 1746 après avoir eu le bras gauche coupé suite à un coup de feu reçu à l'affaire de Saverne, pendant très probablement la guerre de succession d'Autriche (1740-1748).

Indiqué comme Charron, ce qui est devenu impossible avec un seul bras, il est a priori passé sergent et est devenu cabaretier (grâce à la pension ?).

Il a du trouver le paysage moins bucolique que celui-ci.

Rivière de la Zorn depuis sentier Weckmann

 

Sources :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Zorn

https://www.hoteldesinvalides.org/format_liste.php