25 juin 2015

Vocable... pour V

Vocable : nom masculin, nom du Saint auquel une église doit son appellation.

 

Illustration dans mes branches

Le vocable de l'église de Fégréac (Loire-Atlantique) est Saint-Méréal, alors que le pardon célébré dans la commune est celui de Saint-Armel qui n'a qu'une chapelle.

Le vocable de l'église de Massels (Lot-et-Garonne) est Sainte-Quitterie, ce qui valut a priori à quelques jeunes filles de porter ce prénom original  

 

 

Massels - Église Sainte-Quitterie -1

Eglise Sainte-Quitterie de Massels par Mossot.

Mise à jour : 25 juin 2015

Posté par cedeca à 10:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,


24 juin 2015

Utérin ... pour U

Utérin, utérine, adjectif : qualifie le frère ou la soeur qui ont la même mère mais un père différent.

 

Françoise Chauvel fille de Julien, née en 1611, et Yvonne Mazan  fille de Pierre, née en 1629 sont soeurs utérines. Yvonne Ababois est leur mère à youtes deux, entre autres.

Yvonne a eu trois enfants de Julien Mazan : Denise, Michel et Françoise. Veuve elle se remarie avec Pierre Mazan dont elle a sept enfants : Julienne, Vincent, Jean, Renée ou Jeanne, Guillaume, Pierre et Yvonne.

Les deux benjamines de chaque lit sont donc soeurs utérines mais outre leur mère qu'elles partagent avec leurs huits autres frères et soeurs, elles ont un autre point commun, ce sont chacune mes ancêtres. Onze générations nous séparent, notre premier point commun est mon arrière grand-père...

 

William Bouguereau - The Elder Sister, reduction (La soeur aînée, réduction) - Google Art Project

Posté par cedeca à 12:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

23 juin 2015

Touffailles... pour T

Touffailles, commune française, sise dans le Département du Tarn-et-Garonne, Canton de Bourg-de Visa jusqu'en 2015 cantonn du Pays-de-Serres Sud Quercy depuis. Aujourd'hui elle fait partie de l'intercommunalité du Pays de Serres et historiquement et culturellement du Quercy, et plus particulièrement du Quercy blanc.

La commune de Touffailles a eu jusqu'à quatre paroisses : Saint-Christophe de Touffailles, Saint-Germain de Moissaguel, Saint-Gervais, Sainte-Livrade...

Illustration dans nos branches

Patronymes rencontrés : Aurigal, Bouquet, Caunes, Crayssac, Demeaux, Gloris, Gras, Houilleres,  Mathieu, Mouraby, Prouzet, Rouquié, Selves ...

Lieux dits fréquentés : Beyssières, Estripeau, la Borde de Seyne, labadou, Lacaussin, Lapiade, Lesparbié, Moissaguel, Pechrigal, Regausson, Saint-Gervais, Salse, Les terres rouges Les Traverses.

Dates extrêmes 1725-1919

IMG_0002

Lien sur la commune :http://www.coll82.com/touffailles/

Mise à jour : 23 juin 2015

Merci de me rapporter toute erreur ou tout complément...

Posté par cedeca à 10:39 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

22 juin 2015

Sol ... pour S

Sol, nom masculin, monnaie. Aussi dénommé sou

Sous l'ancien régime l'unité monétaire est la livre, une livre équivaut à 20 sols, qui correspondent à 12 deniers. Ces monnaies sont avant tout des monnaies de comptes. Elle coexistent avec des monnaies de paiement ou réelle qui chacune à un taux de conversion avec la livre. Parfois des pièces ont quand même porter le nom des monnaies de compte

 

f1_item

 

Le 19 janvier 1782 il est procédé à Fégréac à un inventaire d’arrêté de communauté des effets mobiliers restés après le décès de Françoise Serot, à la requête de Julien Ameline son veuf.

Il s'agissait là de faire un état avant le remariage et donc les possibles futurs enfants en vue de protéger Françoise leur fille.

Le mobilier prisé (estimé) et l'argent effectif (environ trois cents livres) se monte à cinq cent trente et une livres douze sols.

Ont été estimés notamment :

Une grille prisée quinze sols, une mauvaise fourche prisée douze sols, une serviette prisée douze sols ou une bêche vigne et une pelle de fer prisés

cinquante sols et reprises dans la colonne des chiffres 2 livres 10 sols.

 

Sources : Mémoire vivante de Fégréac

Et je vous recommande la lecture de "La valeur des biens, niveau de vie et de fortune de nos ancêtres", Thierry Sabot Théma histoire et généalogie collection contexte aux éditions Thisa

21 juin 2015

Quartier ... pour Q

Quartier, nom masculin.

Ou écart, ou écartelure, en héraldique chacune des quatre parts égales d'un écu écartelé, c'est à dire divisé en quatre en croix (croix classique +) ou en sautoir (croix de Saint-André x).

Certains avancent que c'est de cette signification de quartier que provient l'expression des quartiers de noblesses. (Chaque écart correspondant à un ancêtre)

Illustration : je n'en ai pas encore rencontré dans mes branches.

Source le grand livre de l'héraldique Ottfried Neubecker, Bordas

Mais non le Q ne vient pas avec le R, mais avec un vendredi pas simple, je trattrape ce dimanche mon léger retard du challengge AZ 2015. Pfff

Exemple d'écartelé : 

Blason fam fr Rohan-Chabot2

Posté par cedeca à 20:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


20 juin 2015

Réhabilitation de mariage ... pour R

Réhabilitation de mariage, locution. Procédure consistant à célébrer une nouvelle fois un mariage, conclu de bonne foi, mais dont on s'est aperçu entretemps qu'il était vicié.

La seconde cérémonie réalisée avec les dispenses nécessaire, réhabilite la première et permet notamment de conserver la légitimité aux enfants nés entre les deux cérémonies.

 

Illustration

Geoffroy Bary et Jeanne Betoule se sont mariés le 23 Février 1784 à Ladignac-le-Long en Haute-Vienne.

A priori en novembre 1788, quelqu'un s'aperçoit qu'il existe un empêchement de consanguinité au quatrième degré pourt leur mariage. Empêchement qu'apparemment ils ignoraient. Ils demandent donc une dispense auprès de l'évêque de Limoges. Dispense qu'ils obtiennent en janvier 1789. Ils se marient une nouvelle fois le 10 février 1789, entre temps ils ont été séparé de lit et de domicile pendant trois mois. Durant ce mariage le curé leur redemande leur consentement mais aussi ceux de la mère de l'époux et des parents de la "future". Et il constate qu'il n'ya a pas d'autre empêchement "connu". Le mariage vicié est réhabilité.

Je ne sais encore si Geoffroy et Jeanne avait eu des enfants entre leurs deux mariages.

Source http://federationgenealogie.qc.ca/guide-ressources/glossaire/111-rehabilitation-de-mariage

Posté par cedeca à 21:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

18 juin 2015

Polyphylétique... pour P

Polyphylétique adj.

En zoologie, qualifie un groupe à plusieurs origines ne comprenant aucun ancêtre commun à tout le groupe. Opposé à monophylétique et à paraphylétique

 

Exemple : 
- les vautours sont polyphylétiques car ils comprennent des falconiformes (Ancien Monde) et des ciconiformes (Nouveau Monde).

 

(In Meyer C., ed. sc., 2015, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [24/02/2015]. )

 

Par extension en généalogie et particulièrement en anthroponymie (étude des noms de personnes) un patronyme polyphylétique a plusieurs origines, des ancêtres sources différents. A contrario un patronyme monophylétique provient d’un seul porteur initial.

 

Illustration

 

Auriacombe est un patronyme monophylétique issu du village de Marmanhac il a sûrement pour origine une source unique.

 

Robert qui peut venir du prénom d’un père a pu être donné à l’origine dans de multiples endroits et il est peu probable que les familles de loire-Atlantique et de Haute-Vienne ait la même source.

Sources :

Marie-Thérèse Morlet, Dictionnaire étymologique des noms de famille Librairie académique Perrin, 1991

 

17 juin 2015

Ondoiement ... pour O

Ondoiement, nom masculin. En cas de mort imminente d'un nouveau né, acte pratiqué par la sage-femme, ou toute personne présente suffisamment éduquée religieusemen,t pour compenser le baptême réduit alors à son essentiel.

CISB0806

Source : http://www.linternaute.com/dictionnaire/fr/definition/ondoiement/

Posté par cedeca à 17:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

16 juin 2015

Neveu, ou Nièce, à la mode de Bretagne

Neveu, nièce à la mode de Breatgne, locution. Le plus souvent fils, ou fille du cousin germain ou de la cousine germaine du père ou de la mère.

A l'inverse le cousin germain est un oncle, la cousine germaine une tante à la mode de Bretagne. (Parfois on parle de parenté à la mode de Bourgogne aussi)

L'expression viendrait du fait qu'en Bretagne on fréquente la famille élargie et donc sont considérés comme des proches des personnes qui ailleurs seraient des parents "éloignés". Donc on utilise un terme de parenté qui rapproche ces cousins fréquentés.

f1

15 juin 2015

Montre ... pour M

Montre, nom féminin, revue locale de la noblesse où chaque famille selon son rang doit être représentée physiquement en hommes et en armes.

 

Sources : http://www.tudchentil.org/spip.php?article6

                 Mémoire vivante de Fégréac

Posté par cedeca à 22:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,