Ce blogue est destiné à m'aider à mettre en mots mes recherches généalogiques et à pouvoir les expliquer et les partager avec ceux que cela intéresse...

  • parce que les branches étudiées ici se ramifient jusqu'à eux,
  • parce que les embûches que j'ai rencontrées et surmontées peuvent aider d'autres chercheurs d'ancêtres
  • parce que les impasses que j'expose ont peut être déjà été réglées par d'autres
  • parce que moi je pourrais me relire et replacer mes racines dans leur terreau
  • parce qu'écrire me plaît
  • parce que cela permet de remettre dans le contexte et de mieux visualiser certaines situations

Ce blogue est aussi mon outil, les liens sont ceux que j'utilise, ainsi ils sont tous aux même endroit. Et les articles sont un peu ma mémoire. Je me réserve donc le droit de les modifier à chaque instant pour corriger une erreur ou rafraîchir cette mémoire.

Et s'il nous permet d'échanger ensemble, tant mieux.

Si un article, une photo, une citation gênait quelqu'un merci de m'en informer cet espace ne se veut qu'un lieu de recherche et d'échanges constructifs et partagés.

 

Lorsque j’ai débuté ma généalogie, c’était en tout papier, j’avais donc un classeur, puis plusieurs (que j’ai toujours) et ces classeurs étaient de couleur différente. J’ai depuis gardé ce code couleur et j’ai dans ma propre généalogie baptisé huit branches du nom d’une nuance. Cela n’est pas forcément facile à suivre pour les autres mais moi cela m’aide à me reconnaître.

 

J’ai donc huit couleurs pour les huit couples de mes trisaïeux.

 

René Latière et Marie Léontine Pfeiffer sont de la branche Pomme

 

Pierre Mouraby et Nancy Anne Marie Crayssac de la branche Prune

 

Guillaume Papon et Eugénie Becker sont d’Emeraude

 

Pietro Rigon et Pasqua Scaion d’Ambre

 

Jean-Baptiste Bocquel et Marie Victoire Serot ont des feuilles Garance

 

Pierre Marie Biguet et Marie Françoise Chausseix, Fuschia

 

Antoine Selves et Hélène Prouzet sont couleur d’Azur

 

Francesco Modenese et Giovanna Feder du Soleil mais je ne remonte pas plus de rayons qu’eux pour l’instant.

 

(Ils sont dans le désordre…)

 

 

 

Un de mes projets est d’écrire sur mes Tris (aïeux), puis sur leur ascendance, c’est ainsi que je les repérerai.