15 juin 2017

Mouraby pour M

Jean et Jeanne

Jean Mouraby est né à Touffailles qui n’était pas encore une commune du Tarn-et-Garonne.  Pour Jeanne Rouquié, je ne sais pas où elle est née (un de ses frères serait natif de Villeneuve-sur-Lot mais les registres restent muets à leur sujet) ni ne connais la date précise de sa naissance, les actes la mentionnant n’indiquant que juin 1802. Le risque est qu’elle n'ait pas été déclarée à sa naissance ou dans un registre dont on n’a pu avoir copie lors de son mariage avec Jean, en 1827 dans le Tarn-et-Garonne, à Touffailles.

Pierre et Raymond

Les fils de Jean et Jeanne sont aussi nés à Touffailles en 1833 et 1836.

Je n'ai pas d'autres nouvelles de Pierre. Raymond, lui épouse Françoise Houlières en 1865.

Françoise et Pierre

Françoise va être une mère de famille nombreuse, mais pour cette année 1867, seul son aîné Pierre est venu agrandir le nombre des porteurs du nom de Mouraby (six suivront). Le couple s'est fixé à Montaigu-de-Quercy, où se trouvent aussi les parents de Françoise et ou est donc né Pierre.

MOURABY

J'ai une grande interrogation onomastique sur le nom de Mouraby. Dans la famille circule l'idée que cela signifierait tête dure ou mauvaise tête... Pour quelqu'un qui parle l'occitan cela pourrait signifier mon ravin (merci Roland Bouat). Car Mouraby est aussi un toponyme du Quercy alors est-ce que les Mouraby sont nommés ainsi parce qu'ils habitaient près d'un ravin ? Est-ce parce que les mauvaises têtes résidaient là qu'un lieu du Quercy se dit Mouraby??? Affaire à suivre...


15 juin 2016

M Monbazillac

Si ma grand-mère était un M, il serait le sucre d'un Montbazillac...

Voici le péché mignon de ma grand-mère, sa gourmandise... Parmi les rares moments où j'ai vu ses yeux briller de l'éclat de la convoitise qui se voit satisfaite se trouvent des verres de monbazillac. 

Ce vin liquoreux est sa friandise. Peut-être d'autant plus savourée qu'elle se la permettait surtout pendant la trêve des confiseurs...

Sortir la bouteille gardée au frais, et lui en proposer une rasade ambrée est d'autant plus réjouissant que pour une fois elle extériorise son plaisir.

Je ne sais pas si elle préfère l'offre surprise ou l´instant si attendu où le liquide sucré va embaumer l'air et attendre d'être patiemment dégusté.

A la tienne mamie.

Posté par cedeca à 23:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

15 juin 2015

Montre ... pour M

Montre, nom féminin, revue locale de la noblesse où chaque famille selon son rang doit être représentée physiquement en hommes et en armes.

 

Sources : http://www.tudchentil.org/spip.php?article6

                 Mémoire vivante de Fégréac

Posté par cedeca à 22:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

14 juin 2014

M comme Marelle

Qui n'a pas dessiné une marelle, ou cassé son bout de craie avant d'avoir fini ?

Qui n'a pas joué en rêvant d'atterrir au ciel avec un autre partenaire ?

Qui se souvient que marelle veut dire jeton (moi j'oublie toujours...) ? Ce petit galet que l'on jette sur le tracé du destin, comme pour défier l'avenir, et jouer sa chance. La marelle héritière des labyrinthes mythologiques, tracée dès lépoque des Romains du forum, a un petit côté mystique. (D'ailleurs pour la mythologie et le côté mystique de la marelle je vous conseille la lecture du cycle des neuf princes d'Ambre de Roger Zelazny, côté imbroglio généalogique ce n'est pas mal non plus). Mais conserve un côté enfantin, quoique ces premiers joueurs aient semble-t'il été des adultes avec ce côté ésotérique probablement présent.

La marelle et les jeux de cours, de récréation ou de cour royale comme colin maillard, émaillent les souvenirs de chacun d'entre nous. Cordes à sauter, élastique, ces jeux qui peuvent devenir compétition mais qui sont avant tout plaisants parce qu'on les fait ensemble...

 

Stella - Jeux d'enfants 17 - La Marelle et le cerf-volant, F17BOU005395

 

 

http://www.cndp.fr/crdp-toulouse/spip.php?page=dossier&article=155&num_dossier=104

 

Posté par cedeca à 18:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

15 avril 2013

Maintenant

La généalogie c'est l'histoire des familles, l'Histoire par les chemins de traverses qu'ont pu emprunter nos ancêtres. Ce sont les petites histoires, les anecdotes, les souvenirs, les leçons, les émotions qui font avancer. Celles qui bloquent sont à oublier ou à déposer jusqu'à ce qu'elles permettent aussi d'avancer. Certains disent que mieux connaître son passé permet de mieux préparer son avenir. Connaître ses racines, permet-il d'avoir un bon tronc et d'y bien faire pousser les nouvelles branches. Chacun voit.

L'histoire familiale, est ce que l'on veut en faire, ce ne sont que des exemples pour ramener à l'humilité. Se dire que quelques millions de rencontres ont été nécessaires pour que chacun soit ici, maintenant. Qu'une seule rencontre manque et de nombreux cours peut donner le vertige ou ramener les pieds au sol.

Chaque famille a parmi ses ancêtres un roi et un pendu dit le populaire, mais au final ils ont la même importance puisque si l'un n'avait pas été là... Peut être que la généalogie c'est apprendre à accepter les défauts des autres et les siens, mettre en perspective. Le plus important c'est que nous souhaitions que l'arbre continue à pousser ... Maintenant.

Parce que le présent est le lien entre le passé et l'avenir. Que le passé est le présent d'hier et l'avenir le présent de demain et que sans maintenant ni d'avant ni d'après.

Alors profitons !

 

Carpe Diem

Posté par cedeca à 15:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,