16 avril 2013

Nom de baptême

 

Le prénom en fait, celui qui est donné le jour du baptême, mais qui parfois est délaissé pour un autre.

 

Avec des significations,plus ou moins lointaines, plus ou moins assurées.

 

Qui est de la famille d'Ascagne (fils d'Enée), l'éveillé, l'espoir, le chef de guerre, la miséricorde de Dieu et la pierre, le don de Dieu, le lys, la blanche, la grâce, le lever du jour, la pure ?

 

Dans le rayon des populaires, les plus nombreuses s’appellent Marie, en prénom simple ou composé. Les Jean et les Jeanne (autrefois Jan et Janne et avant Jehan et Jehanne) et les Pierre, sont aussi très répandus. François ou  Françoise, Antoine et Joseph, Marguerite ou Madeleine étaient aussi très fréquents.

 

C'est souvent le prénom du parrain ou de la marraine qui était donné au baptisé, parfois celui du Saint du jour, parfois celui des ascendants.

 

Par contre le prénom de baptême n'est pas toujours celui usité, parfois cela apparaît dans les actes, parfois non.

 

Quelques prénoms sont interchangeables. Par exemple, Isabelle, Elisabeth ou Hélix apparaissent indifféremment dans les actes : naissance, mariage, décès, mention comme parrain, marraine ou témoin pour une même personne

 

Des particularismes locaux accentuent le don d'un prénom en référence aux Saints régionaux ou aux Saint patrons des villages ou de chapelles. Comme Léonard en Haute-Vienne, caprais dans le sud ouest. Les  féminisations ou les diminutifs varient aussi selon les régions. Perrine (Loire-Atlantique) Pernette (Alpes) ou Perrette sont une forme féminine de Pierre, Françoise devient Soazic en Bretagne, Françou dans le sud-Ouest. Certains n'ont pas hésité à prénommer des Thomasse, des Barnabée, des Mathée (pour Mathieu). Antoinette, Georgine ou Georgette, Josephe, Joséphine ou Josephte, Guillemette ou Guillemine étaient plus régulièrement attribuées que maintenant.

 

Un curé attaché à la vie des saints peut avoir influencé certains paroissiens, comment expliquer le nombre de Quitterie, de Foi, à Massoulès (47) où l'on croise aussi un Jean Crisostome et une Eutochie

 

Dans le Nord-Pas-de-Calais les prénoms étaient multiples et plus élaborées en premier ou second ordre, Octavie, Césarine, Clémence, Félicie, Constantine. 

 

Des modes sont passées, qui vont peut être revenir, Eugénie, Balthazar, Gaspard, Gastonquelques originalités aussi émaillent les registres : Boniface, Pétronille, Blaise, Foi, Nancy, Clara, Félix. 

Le baptême

Posté par cedeca à 12:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,