19 juin 2014

Q comme Quintaine

C'est grâce à l'association Mémoire vivante de Fégréac que j'ai découvert la quintaine.

Il s'agit d'un exercice pour les cavaliers qui veulent s'entraîner aux tournois. C'est devenu aussi un concours moins périlleux que de s'affronter en lice et ouvert aux non chevaliers.

La quintaine c'est le mannequin ou la poutre qui soutient un écu ou une cible qu'il faut frapper du bout de lance. Cependant un bâton ou une masse est asservi à cette cible et bascule quand on la frappe, il s'agit après l'impact de l'éviter comme on éviterait son adversaire. Le jouteur maladroit se retrouve souvent le nez dans la poussière.

Parfois la quintaine n'est que la cible, solidement amarrée, que le jouteur doit frapper en pleine course sans vider les étriers. Cette cible peut aussi être fixée dans l'eau pour les joutes nautiques, comme dans la région sètoise.

Plus précis encore le poteau peut ne tenir en laisse qu'un simple anneau que le cavalier devra enfiler sa lance et conserver au bout de celle-ci.

Et comme tout jeu, des variantes naissent et persistent dans diverses régions comme en Limousin à Saint-Léonard-de-Noblat

Tilting at the quintain, Dalkeith Country Park

Creative Commons Licence [Some Rights Reserved] © Copyright kim traynor and licensed for reuse under this Creative Commons Licence.

 

Ce petit billet porte le numéro 100 pour ce blogue...

 

Posté par cedeca à 06:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,