17 avril 2013

Oulières, ça s'écrit bien avec un h ?

Longtemps l’orthographe des noms n'a pas été figé : Plaignes ou Plagnes, Chambonneau, Chambonnau ou Jeanbonneau, les gens écrivaient comme ils entendaient, et certains entendaient mal...

Françoise Houilleres a un père c'est normal jusque là... Il est connu, c'est plus facile, il s'agit de Pierre Houlières. Jusque là il n'y a qu'un L qui disparaît ce n'est pas plus perturbant que cela.

Autre élément de base, lorsque l'on cherche une ascendance, il est parfois utile de chercher tous les frères et soeurs, surtout quand la famille a déménagé.

Dans ce cas ils sont venus à Montaigu-de-Quercy (82) depuis Tournon d'Agenais (47). Départements différents mais communes voisines. 

Donc il s’agit de rechercher la trace d'un mariage, d'une naissance ou d'un décès d'un ou une Houilleres, Houlières ou Houlliere, rien de grave... 

La recherche s'effectue dans les tables décennales (qui sont un index alphabétique des actes, rédigées tous les dix ans) à la lettre H. Recherche infructueuse, bredouille sur les H, mais en passant depuis le M de Mouraby, François étant le mari de Françoise vers le P de Paganel (Françoise étant la mère de Françoise), voici que le coin de l'oeil tombe sur le O et qu'il y aperçoit un Oulières. Après avoir vérifié l'acte c'est bien le frère de Françoise... Pratique, Mais là il ne s'agit que d'une erreur temporaire, plus gênante parce qu'elle concerne l'initiale mais qui se règle par une recherche exhaustive dans les tables décennales. Et cela ne pose pas de problème sous l'ancien régime puisque de toute façon la recherche se fait acte par acte.

 

DihydrogenBondingBH4-H2O

Posté par cedeca à 17:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,