15 juin 2016

M Monbazillac

Si ma grand-mère était un M, il serait le sucre d'un Montbazillac...

Voici le péché mignon de ma grand-mère, sa gourmandise... Parmi les rares moments où j'ai vu ses yeux briller de l'éclat de la convoitise qui se voit satisfaite se trouvent des verres de monbazillac. 

Ce vin liquoreux est sa friandise. Peut-être d'autant plus savourée qu'elle se la permettait surtout pendant la trêve des confiseurs...

Sortir la bouteille gardée au frais, et lui en proposer une rasade ambrée est d'autant plus réjouissant que pour une fois elle extériorise son plaisir.

Je ne sais pas si elle préfère l'offre surprise ou l´instant si attendu où le liquide sucré va embaumer l'air et attendre d'être patiemment dégusté.

A la tienne mamie.

Posté par cedeca à 23:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


14 juin 2016

Lustrer

Si ma grand-mère était un L, il lustrerait.

Mamie tient son intérieur de manière impeccable chaque chose a une place et chaque chose est à sa place. Moutons  et araignées ont déserté les lieux. La vaisselle ne traîne jamais car il est inconcevable qu'elle ne soit pas lavée, essuyée, rangée avant de sortir pour faire quoique ce soit. Si un accident survenait que dirait on en rentrant chez elle. Alors pour le parc, le cinéma ou rendre une visite de courtoisie, tout doit être impeccable avant de fermer l'appartement à clé.

Certains diraient maniaque, mais avec les petits enfants au moins elle s'est assouplie. il n'est pas interdit de déranger, elle laisse faire (il ne faut pas exagérer non plus) mais tout de suite après elle range. Ordre et patience.

Posté par cedeca à 22:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

13 juin 2016

K pour cuisine

Si ma grand-mère était un k, ce pourrait être une kitchenette ou kitchen

Je ruse un peu pour parler de la cuisine de ma grand-mère, mais celle fois de la pièce.

On ne rentre pas trop dans la cuisine, il faut montrer patte blanche pour pénétrer dans le domaine. Un peu pour le manque de place, un peu parce qu'elle laisse difficilement quelqu'un faire à sa place.

 

Posté par cedeca à 23:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

12 juin 2016

Jardin d'y vert.

Si ma grand-mère était un J, il cultiverait son jardin.

Ce n'est pas vraiment son jardin secret, mais quand elle le peut, l'activité qui plaît le plus à mamie c'est de travailler au jardin. Planter, débroussailler, chasser les mauvaises herbes, voire les arracher ; soigner des plantes, lui apportent plénitude et sérénité, en plus d'une saine fatigue. Même cueillir des haricots verts lui fait plaisir ! Vous vous rendez compte ? Vous en avez déjà ramassés des haricots verts ? C'est dans ces moments que l'on se rend compte que la terre est basse et que notre dos contient nombre de muscles douloureux. Hé bien ma grand-mère elle adore.

Elle ne parle pas souvent d'elle, mais après une journée au jardin, elle apprécie de pouvoir raconter par le menu ses menus (ou ardus) travaux et partager sa satisfaction du travail bien fait.

Elle n'a pas de jardin personnel, mais dès qu'elle peut aider en famille, elle se régale... Cela reste une activité sérieuse pour elle, peut-être est ce pour cela qu'elle n'a jamais franchi le pas d'un jardin associatif ou locatif. Parce qu'elle ne prendrait pas ce temps pour elle, parce qu'elle fera passer les autres avant elle et son loisir. Et parce que quand on fait quelque chose, on le fait parfaitement ou on ne le fait pas. Donc si je ne me donne pas du temps égoïste pour faire mon jardin superbe, hors de question d'en avoir un qui aura deux trois mauvaises herbes ou un ramassage de légumes réalisé en retard.

Et pourtant mamie comme tu es radieuse, les deux pieds dans la terre !

Posté par cedeca à 21:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

10 juin 2016

Il garderait l'immeuble

Si ma grand-mère était un I, il garderait un immeuble...
Comme elle l'a fait dans sa carrière.
C'est une époque que je n'ai pas connue et que je dois documenter. Mais si elle était comme chez elle, cela devait filer droit.

Posté par cedeca à 23:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


09 juin 2016

Sans H, s'il vous plaît

Si ma grand-Mère était un H elle ne voudrait surtout pas être celui du handicap.

Etre diminuée a toujours été sa hantise et s'est heurté à son refus. Malade, elle est irrascible, ne supportant pas de ne pouvoir faire ce qu'elle veut.

Une fois elle s'est cassé les deux bras. Elle a donc porté deux plâtres. Elle a donc continué à faire sa lessive, à la main, dans son lavabo, en frottant bien les tâches... Non mais des fois.

A quoi je sers si je ne peux pas faire cela... Ce pourrait être sa devise.

Posté par cedeca à 18:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

08 juin 2016

Le G pour mamie est forcément gâteau

Si ma grand-mère était un g, il couperait une part de gâteau... Aux pommes...

Oui  ma grand-mère est aussi une mamie gâteau. Elle ne nous a pas refusé grand chose et même si elle était stricte nous étions toujours bichonnés.

Et bien nourris puisqu'après la compote et les pommes sautés voici le gâteau. Celui qu'elle faisait, avec de larges bout de pomme fondant et onctueux. Celui qui attendait sagement à côté de la table, se laissant caresser du coin de l´oeil pendant le reste du repas. Puis s'ouvrant à nous et laissant découvrir dans ses flancs les filons de fruits.

Comme j'aime le moment où la part offerte révèle comme un trésor le morceau de fruit qu'elle contient. Elle n'en ont pas toutes... Et, que les choses sont parfois bien faites, si j'en avais une  sans trop de marbre de pomme, un gourmand au goût différent était ravi de me l'échanger contre une autre plus veinée.

 

Posté par cedeca à 21:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

07 juin 2016

Les fourneaux de ma grand-mère

Si ma grand-mère était un F, il commencerait probablement le mot fourneau.

Je ne me rappelle pas de plat extraordinaire de ma grand-mère, dans le sens d'une spécialité, d'une recette de cordon bleu. Mais elle était souvent en cuisine et tout ce qu'elle préparait était bon. Simple mais délicieux. 

Sa cuisine était un peu comme elle, sans fioriture et efficace, discrète ... mais un peu épicée.

Et sur son feu, ce qu'elle surveillait très bien ce sont SES pommes de terre sautés... Rissolées amoureusement, dorées à point. Brunes comme il faut pour croustiler et fondre en même temps. 

Elle aurait été contrariée de les présenter trop pâles ou presque noires. 

Des pommes de terre sautées, cela peut paraître simple, mais dans la voiture nous en salivions déjà et il n'en restait jamais, ne serait ce qu'une au fond du plat.

Faire tourner toutes les 5 minutes, les avoir à l'œil, les bichonner pour qu´elles se mangent en moins de temps qu'il n'a fallu pour les préparer, mais qu'elles laissent des souvenirs et des habitudes pour toute une vie.

Posté par cedeca à 21:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

06 juin 2016

Mettre l'accent sur les échelles

Si ma grand-mère était un E,  il prendrait un petit accent aigu pour schtroumpfer aux échelles.

Mamie jouait un peu avec nous, pour nous faire plaisir... Je ne crois pas qu'elle soit très joueuse, un peu de cartes, un peu de boules mais plus pour le plaisir d'être avec les autres que pour celui du jeu. 

Dans mes souvenirs, le premier jeu qui me revient avec elle ce sont les échelles (ou les échelles et les serpents). Ce jeu, un peu sur le principe du jeu de l'oie, sur lequel au fur et à mesure des cases on croise une échelle qui nous fait monter dans le tableau ou une autre (ou un serpent) qui nous fait redescendre.

Donc nous jouions aux petits chevaux, au jeu de l'oie et aux échelles... Allez savoir pourquoi alors que nous en avons fait bien d'autres, c'est celui ci qui reste le plus gravé dans mon esprit. Peut-être parce que je ne jouais à ce jeu que chez elle... Peut être parce que j'aimais la boîte et le plateau, illustrés par des schtroumpfs. Peut-être pour le décalage entre mon aimante et sérieuse grand-mère et ces facétieux lutins.

En tout cas de mes moments de complice détente avec ma grand-mère la première image qui m'apparaît à côté d'elle est un schtroumpf sur une échelle.

 

Posté par cedeca à 08:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

04 juin 2016

Dévouée

Si ma grand-mère était un D...

Il serait l'initiale de dévouement...

Parce qu'elle l'a toujours été pour sa famille... Dévouée

Parce que j'ai fait ma première B.A. avec son argent. De fait était-ce la mienne ? Disons que sa générosité a fait deux dons avec celui de l'exemple.

Parce qu'elle ne s'asseyait pas tant que quelqu'un désirait quelque-chose (et qu'elle était souvent debout).

Parce qu'elle pensait ne pas exister si elle n'était pas utile aux autres.

Posté par cedeca à 20:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]